Actualité

7 leçons tirées de la crise du coronavirus


par Alice Tourlonias I 22 Mai 2020

Après plus de 2 mois de crise sanitaire en France et 1 semaine de déconfinement, nous avons fait un premier bilan sur les leçons que la crise du COVID-19 nous a apprises.

Rien n’est acquis

Une crise sanitaire n’épargne rien ni personne

Créée en 2016 à Lyon, NOCNOC a connu 4 années de croissance fulgurante et de rentabilité, chose assez rare dans l’univers des start’up. Après notre expansion à Marseille, Lille, Toulouse, Montpellier, Nantes et Bordeaux, et malgré plusieurs levées de fonds, la crise du COVID-19 ne nous a pas épargné.
Comme bon nombre de commerçants, en seulement 2 mois nous avons connu des pertes considérables et nous retrouvons dans l’incapacité d’assumer la totalité de nos charges et des dépenses engagées.
Une situation que même nos prévisionnels les plus pessimistes n’auraient pas pu nous laisser imaginer.

En période de crise il faut pouvoir agir vite

Une trésorerie et une communication claire pour plus d’efficacité

Même si la réalité peut faire peur, cette crise sanitaire nous aura démontré qu’il vaut toujours mieux l’affronter rapidement et dans sa globalité que de faire l’autruche en espérant que l’orage passe.
Pour cela, avoir une vision claire de notre trésorerie nous a beaucoup aidé. Cela nous a permis de mesurer l’impact immédiat de la baisse des réservations et de nos prises de décisions. Cela nous a aidé à garder notre sang-froid et à justifier nos choix de manière transparente en basant nos explications sur des faits concrets auprès de toutes les parties prenantes. Explications qui ont elles même permis aux parties prenantes d’intégrer les informations calmement, d’anticiper leurs conséquences et de réagir de la manière la plus constructive possible.

La solidarité se cache parfois où on ne l’attend pas

La crise du COVID-19 a révélé de vrais élans de solidarité

Face à l’accumulation des annulations et des demandes de remboursement virulentes de la part de nos voyageurs, nous commencions sérieusement à douter de l’effet “solidarité” décrit dans les actualités. A notre grande surprise c’est  du côté des propriétaires bailleurs - dont la majorité a accepté de renoncer définitivement à leurs loyers des mois de mars et de mai - qu’il s’est manifesté. Nous leurs sommes infiniment reconnaissants. Nous sommes également admiratifs des efforts déployés par l’Etat en un lapse de temps record pour aider les entreprises en difficulté: chômage partiel, décalage du paiement des charges sociales et fiscales, PGE … pour tout ça MERCI !

Se recentrer sur les fondamentaux

Quand confinement rime avec liberté

D’après  Arnaud Marion, spécialiste de la gestion de crise: “Les start’up vont devoir se recentrer sur leurs fondamentaux et la singularité de leur modèle car les levées de fonds vont être gelées.”
Il y a moins d’un an nous étions tous en télétravail depuis 6 villes différentes unis autour d’un objectif: nous débrouiller avec ce que nous avions pour apporter le meilleur à nos voyageurs et garder notre liberté.
Liberté dans nos emplois du temps, liberté dans le choix de nos outils, dans le choix de nos méthodes et de notre lieu de travail, liberté d’expression de nos idées et souvent même, liberté d’improviser tant que le but final était atteint.
La capacité de nos équipes à s’adapter en un temps record aux changements de conditions de travail que la pandémie a entraîné nous a fait réaliser que ces réflexes ne sont pas oubliés, et même que la liberté est LA valeur fondamentale de notre NOCNOC identité.

La bienveillance paie

Au coeur de la crise, la bienveillance nous a soudé

Chez NOCNOC ce sont les différences de personnalités qui font notre solidité. Cela nous le devons principalement à un aspect essentiel de notre recrutement: la bienveillance.
Lorsque des personnes visent le bien et le bonheur d’autrui, leurs différences ne forment plus des sujets de discorde ou de méfiance mais elles se complètent et permettent de couvrir un panel infini de qualités.
Dès le début du confinement, la communication interne a augmenté naturellement, les échanges de nouvelles, les conseils originaux, les preuves de courage et les mots de soutien également.
Cela nous a permis de rester soudés et de découvrir une nouvelle fois la beauté de notre équipe. Avec la bienveillance une difficulté n’est jamais un obstacle mais un moyen de faire émerger de nouvelles idées, une erreur n’est jamais un échec mais un moyen de s’améliorer,

On ne veut pas de retour à la normale

La crise sanitaire a rendu à l’écologie la place qu’elle méritait

Si la question du développement durable fait partie de l’ADN NOCNOC depuis toujours, le retour forcé à la consommation locale lié à la pandémie nous permet de réaffirmer que nous ne voulons pas d’une économie basée sur la consommation de biens superflus.
L’écologie doit être au centre de nos décisions personnelles et professionnelles, et pas à la marge des débats politiques.
Nous sommes admiratifs devant la multiplication des élans de solidarité apparus à tous les niveaux de la société et plaçons énormément d’espoirs dans les initiatives responsables qui pourront en découler de manière durable par la suite.


Quelles sont les actions de NOCNOC pour être une entreprise responsable ? C’est la question qui fera l’objet de l'un de nos prochains articles sur le blog NOCNOC.

En attendant prenez soin de vous et consommez français ! #cetétéjevisitelafrance
Réservez en direct votre séjour dans l’une des 7 plus belles villes de France sur www.nocnoc.fr #jereserveendirect
Chargement…
Oups !
Vous utilisez un navigateur Web que nous ne supportons pas entièrement. Veuillez l'actualiser pour une meilleure expérience.
Notre site fonctionne mieux avec Google Chrome.
Comment mettre à niveau le navigateur